Ma candidature en tant que Députée Suppléante

Il y a quelques mois, je me lançais dans la campagne pour le conseil municipal avec beaucoup de fraicheur, d’ambition et un grand esprit de collaboration. Au fil de cette aventure avec mes colistier et grâce aux échanges avec les autres candidat-e-s, il est devenu très clair pour moi que tout ceci n’était que le début de mon parcours politique.

Malgré ma non-élection, mon enthousiasme n’a pas été atteint ; bien au contraire. J’ai été très heureuse de voir qu’au terme de ma première campagne, j’étais la femme ayant reçu le plus de suffrages de la commune de Monthey-Choëx.

C’est donc avec beaucoup de conviction que je présente ma candidature en tant que Députée Suppléante pour le Grand Conseil Valaisan afin de représenter notre district à Sion. Je pense que mes origines suisse-allemande et mon attachement sincère pour Monthey et le Bas-Valais, sont des atouts indéniables pour pouvoir créer des liens dans tout le Valais et stabiliser les relations. J’ai une approche très facile, beaucoup de curiosité pour autrui et une empathie naturelle qui me permet de me sentir à l’aise avec les différentes mentalités qui font la personnalité de notre canton.

De par mon parcours professionnel, j’ai la chance d’avoir eu des expériences diverses et dans différents domaines ce qui me permet d’avoir une vision plurielle du tissu économique valaisan. Mon travail à Sierre me permet également de développer mon réseau dans le Valais Central. Je suis très favorable à l’entrepreneuriat et à l’évolution positive de nos PMEs à travers un développement durable, en rendant cela possible, pour nos zones urbaines comme pour nos régions de montagne. Je mettrai à cœur de représenter le Valais Romand et ses ambitions futures.

Pour notre district de Monthey, ma vision est bien évidemment de faire entrer notre ville dans les processus de développement durable de manière vertueuse et intelligente, afin qu’elle puisse rayonner par son engagement et fédérer d’autres communes, donc contribuer activement à la dimension cantonale du respect de l’environnement.

J’aime le consensus, mais je sais aussi faire entendre ma voix et c’est avec beaucoup de tact que je défendrai les intérêts de notre région et de nos industries.

J’ai une personnalité ouverte aux autres et j’ai cette chance d’avoir une vie familiale baignée de deux cultures. Je pense que ces aspects sont autant d’atouts pour un canton qui est fait d’ambivalences ; Haut-Valais et Valais Romand, Plaine et Montagne.

La beauté de notre appareil politique suisse est qu’il est possible pour chacune et chacun de saisir les opportunités pour pouvoir servir et être un véritable acteur dans sa commune, son canton ou son pays. Le temps est résolument venu pour moi de me mettre à la disposition de mon parti et de la population.

Le portrait